Vous le savez (ou peut-être pas...), j'ai aussi un blog de jardinage: mes carnets de jardin virtuels sont plus facile à mettre à jour pour moi qu'un vrai carnet de jardin papier.

En effet je ne suis pas capable de coller une simple petite photo deci delà, griffonner quelques notes au jour le jour, car je voudrais qu'il soit beau, soigné, que les noms des plantes soient exacts et en plus je voudrais qu'il démarre du début c'est à dire il y a 6 ans quand nous avons emménagé dans cette maison rénovée et commencé aussi une rénovation d'un jardin vieux de plus de 50 ans. Bref, grosse pression, trop de photos, un travail de recherche préalable dans les fichiers photos des premières années dont je n'ai jamais fait de tirages papier, retrouver les dates, les noms des plantes...

LA PRESSION, celle qu'on se met toute seule ! A trop cogiter, on ne fait jamais rien. Et puis je vois régulièrement que Pascale (qui ne scrappe plus au Japon), réalise régulièrement de superbes pages A4 pour le sien, de carnet de jardin et voilà...

Je me suis lancée. Format horizontal 16x28 pour aller dans un bel album en papiers artisanal du Népal que j'ai acheté depuis plusieurs années.

Cette tomate mémorable valait bien une petite page et Daphné est si fière de vous la présenter (elle a eu droit à sa page aussi dans le cahier de vie de l'école).

P1050657

Même en faisant une page assez épurée, je ne peux pas m'empêcher de placer un ou deux petit tampon, ici le tag est tamponné avec un rouge plus foncé pour reprendre les variations de rouge présentes dans le motif du radis de ce papier Basic Grey.

Je vais encore m'attaquer aux mirabelles pour cette année (voir article précédent), puis je vais essayer de remonter dans le temps et de faire 2 ou 3 pages par année, allez on y croit !

A bientôt

Céline